lundi, juillet 09, 2007

Le poète et le roi (M. Fumaroli)


FFF

Comme d'habitude, c'est un bonheur de lire Fumaroli en notre époque vulgaire. L'auteur redonne à La Fontaine et à ses fables leur valeur politique qui n'échappait pas aux contemporains.

C'est l'éternelle lutte de la France des Valois (et des girondins, et de la IIIème République) contre la France des Bourbons (et des jacobins, et de la Vème République).

Ce n'est pas sans arrière-pensées politiques que Louis XIV a fini par autoriser son entrée (tardive) à l'Académie avec cette phrase : "Il a promis d'être sage."

Comme parallèlement, je lisais Les mouchoirs rouges de Cholet, de Michel Ragon, roman sur la renaissance d'un village vendéen après le passage des colonnes infernales, il y avait des échos.

Aucun commentaire: